Bil'hand des 12 et 13 novembre 2011

Ce week-end aura donc récompensé les supporters pouzinois de trois mois d’attente, voire de frustration, car il fallait non seulement avoir le cœur bien accroché pour la première grosse livraison d’émotion de la saison mais aussi ne pas craindre le nombre 13, omniprésent tout au long de ces deux jours !

Tout avait d’ailleurs très bien commencé, dès le samedi matin, surcharge du planning d’utilisation du gymnase oblige, pour un tournoi de mini-hand toujours aussi rafraichissant et sympa à vivre.

Les moins 12 ans filles enchaînèrent en début d’après-midi, toujours sur le même air du plaisir de jouer ensemble, avec ses copines et celles de l’équipe « d’en face » !

Si les  moins de 14 ans bataillent cette année, à l’image de leur tournoi à Bourg de Péage, qu’elles se disent bien que d’autres sont passées par ce test de motivation et ténacité, précurseur de jours meilleurs. Certaines joueuses seniors peuvent témoigner !

De leur côté, les moins de 15 ans ont brillé de mille éclats, à Etoile justement. Cela ne s’invente pas et le 25-5 final est significatif de la « démo » pouzinoise ! Attention toutefois à garder le cap, mais les coachs Patrick et Thomas, très satisfaits de leurs troupes, veillent au grain !

Puis arriva l’heure de la double confrontation Le Pouzin/Plan-de-Cuques en N3 et N1. Les nostalgiques des années 2000 n’auront pu oublier « l’insupportable » mano à mano de la saison 2003/2004 mais depuis de l’eau a coulé sous les ponts et les deux matches de samedi soir ont confirmé un sage retour au calme entre nos deux clubs. Sur le terrain et dans les tribunes les deux rencontres distillèrent une impressionnante quantité d’adrénaline, à l’image de la seconde mi-temps de la réserve qui réussit l’exploit de retourner une situation quasi catastrophique pour s’imposer de deux buts au final. L’étonnante exclusion de Laurie Minodier après 1 minute 30 de jeu au retour des vestiaires, alors que le score était encore à 13 partout, faillit bien ruiner les espoirs des pouzinoises privées de remplaçante, d’autant plus que, dans la foulée, les provençales se créèrent une avance de 3 buts. Mais au prix d’un bel esprit collectif et rebelle, conjugué à une lucidité nouvelle, les protégées de Quentin Mège remirent leur métier à l’ouvrage pour rejoindre puis dépasser et s’imposer finalement (29-27), dans une ambiance de feu, sur des visiteuses qui doivent encore s’interroger du phénomène qu’elles viennent de croiser ! Cinquième succès (29-27) et une première place au classement en prime, voilà de quoi se réjouir avant d’aller affronter Narbonne samedi prochain. Après l’euphorie légitime de cette magnifique dernière prestation, attention quand même au retour sur la terre occitane !

Dans le prolongement de cette débauche d’émotion, la question était de savoir si la tête d’affiche allait se montrer à la hauteur d’un si palpitant lever de rideau. La question restera posée vingt bonnes minutes, durant lesquelles les Reds furent bousculées, malmenées même. Mais dès que « coach Rousseau » trouva la bonne composition, la machine rouge et noire trouva sa pleine puissance pour rejoindre Plan-de-Cuques à la pause sur un 13-13 décidemment de rigueur samedi soir face aux équipes du « 13 » ! Le second acte confirma le sentiment de la fin du premier, avec des Reds enfin libérées, à l’image de Carmen et Adriana dont les tirs impitoyables agitèrent les filets adverses, soutenues dans leurs entreprises par une Mag retrouvée et les recrues Lise et Marlène au diapason. On pourrait aussi mentionner la prestation d’Aline qui semblait fêter dans ses cages son anniversaire, et reçu une juste ovation des tribunes pour l’ensemble de son œuvre de la soirée, mais il serait trop injuste de s’arrêter sur quelques noms, car samedi soir on sentit qu’une équipe était en marche, vers une incontestable victoire (32-23)… voire plus, si affinité. Le prochain déplacement à Achenheim s’annonce du coup moins périlleux, même si prudence et sérieux doivent habiter les esprits, car après une telle prestation, on est en droit d’attendre encore beaucoup de ce collectif potentiellement bien équipé pour affronter la saison. Et la qualification très attendue de Marina devrait bonifier encore ce cru 2011 qui semble promis à de bons moments à venir, reste à tenir une si belle promesse.

Et le dimanche proposa un sympathique prolongement à un si faste samedi avec l'équipe 3 qui est passée très près d'une première victoire au Teil. Face à des locales à leur portée, l'inefficacité aux tirs aura privé les « filles d'Amélie » de remporter leur première victoire de la saison. Butant tout le match sur la grande gardienne teilloise, mais faisant preuve d’une intransigeance défensive (1 partout au score au bout de 15 minutes de jeu !) Véro et ses coéquipières se contenteront du partage des points (13-13 encore mais au coup de sifflet final !) mais peuvent toutefois se montrer optimistes pour la suite de la saison.

Et pour conclure, la dernière bonne nouvelle du week-end est venue du Gard où les moins de 18 ans ont remporté une nouvelle et très importante victoire (27-18) sur Bouillargues. Une opération qui permet aux pouzinoises de réintégrer le « top 4 » des équipes qualifiées pour le championnat de France 2012/2013. Mais cet objectif passe forcément par une consolidation de cette position au classement et l’interdiction de renouveler les faux pas concédés contre La Motte Servolex par exemple. A ce titre, la réception d’Annecy le vieux dimanche prochain s’annonce toute aussi décisive. Pas le temps de s’appesantir donc, mais savourer de temps en temps les belles pages de son histoire de joueuse, d’équipe et de club, ne fait pas de mal, bien au contraire…

 Voilà qui justifiait bien le premier bil’hand de la saison réclamé à corps et à cris ! Bonne semaine à tous !

Date de dernière mise à jour : 14/11/2011

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !