N1/N3 : C'était la dernière séance !

Ainsi, le rideau est définitivement tombé ce week-end sur la saison sportive du PHB07. Ces dernières 48h n’auront pas changé grand-chose au bilan général, pour la bonne et simple raison que la messe était déjà dite -ou presque- dans toutes les chapelles où évoluent les couleurs rouges et noires, bien avant ces soixante dernières minutes de jeu.

Au rayon des ultimes satisfactions on notera quand même le joli succès des moins de 14 ans face à Annonay, le leader jusque là invaincu en Drôme-Ardèche, qui trébucha donc à Richardson ce samedi après-midi (27-25). Bravo aux « mini-reds », pas si mini que ça d’ailleurs, surtout au niveau de l’état d’esprit empreint de générosité et d’abnégation.

Les moins de 15 ans auront connu une deuxième phase de championnat de Ligue pour le moins compliquée avec une victoire seulement pour cinq défaites, dont la dernière en date samedi dernier à La Motte Servolex (25-30). Mais pour elles aussi, le chapeau mérite d’être tiré car ces jeunes joueuses ont fait preuve de sérieux et d’application tout au long d’une saison très enrichissante, et c’est le but du jeu ! Elles auraient sans doute mérité de remporter ce dimanche à Vernoux la Coupe Drôme-Ardèche dont elles disputaient la finale en catégorie – 16 ans (allez comprendre pourquoi en Drôme-Ardèche les catégories diffèrent de la Ligue Dauphiné-Savoie !) face à Suze la Rousse, qui alignait tout à fait règlementairement plusieurs joueuses de 15 ans ! Les pouzinoises l’emportèrent sur le terrain 25-23 mais le règlement leur inflige trois buts de pénalité du fait de leur évolution en championnat de Ligue (d’une catégorie plus jeune rappelons-le !). Bref, ce sont les Suziennes qui ont soulevé la Coupe... et les Pouzinoises que nous applaudissons ici pour leur belle saison !

Pour les moins de 18 ans, l’enjeu du dernier match de la seconde phase du championnat de France résidait dans la quête à la première place qui se jouait avec leurs adversaires du jour : Cannes. Malheureusement toujours amputée de plusieurs éléments, l’équipe pouzinoise ne pu contester le leadership de la poule aux azuréennes qui s’imposèrent logiquement 27 à 19 dans le gymnase Richardson. Mais le maintien à ce niveau étant assuré, on peut également se montrer satisfait côté ardéchois de cette saison, malgré un final un tantinet en « queue de poisson ».

Les Espoirs n’ont pas dérogé à la règle qui semblait imposer la défaite aux pouzinoises ce week-end, et leur dernière journée de championnat Pré-régional s’est donc soldée par un faux pas à Guilherand (22/28). La 7ème place au classement mérite quand même le respect, car après un départ plus que laborieux, les protégées d’Amélie et Aline ont su retrouver les joies de la victoire et se sont payées une belle remontée pour éviter la relégation.

Enfin, la "dernière séance N1/N3", sans doute pour quelques temps, aura vu la réserve dans sa composition type, mais privée de Virginie, Morgane et Jennifer blessées, l’emporter proprement (34/24) sur des marseillaises qui poussèrent le mauvais goût à chanter « on est en N3 » à l’issue de la rencontre ! Malheureusement les faits leur donnent raison…

Et pour clore cette étrange saison 2011/2012, un derby privé de toute conséquence sur le classement aura conclu le championnat de nationale 1, en augmentant encore les interrogations sur le parcours des Reds… en direction de la N2. Pour cette belle affiche malgré tout, l’enjeu résidait aussi dans la promotion du handball féminin puisque la presse (Dauphiné, Tribune, Echos de l’Ardèche), la radio Chérie FM et même le cadreur du magazine de la Ligue « Au fond des filets » s’étaient déplacés au gymnase Richardson. Mais avec seulement six joueuses de champ, et privées de quelques atouts offensifs souvent bien utiles cette année, les pouzinoises ne purent qu’offrirent une opposition certes courageuse mais dès le départ condamnée. Le niveau de jeu de la première mi-temps fut bien loin du minimum requis en N1, et le quidam qui aurait poussé la porte du gymnase aurait bien eu du mal à deviner quelle équipe était rétrogradée et quelle autre finirait à la 4ème place de la Poule ! Mais à court de jus, et après avoir mené vaillamment au tableau d’affichage, les Reds cédèrent dans les dernières minutes et n’auront donc pas eu le plaisir de quitter le championnat et le gymnase Richardson sur un ultime succès (28/30). Pour être complet signalons que c’est l’équipe de Cannes qui accède à la D2 au terme d’un terrible mano à mano avec Plan de Cuques et Bouillargues, tandis que Dijon, Besançon et La Garde accompagneront les Reds à l’étage inférieur. Dans le camp ardéchois l’heure est désormais à la préparation de l’avenir qui dépasse largement le seul périmètre de l’équipe première, et pendant quelques semaines méninges et téléphones devraient généreusement chauffer !

Date de dernière mise à jour : 14/05/2012

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !