Hommage...

Jcd 3 1La nouvelle est tombée cet après-mdi, telle une sentence redoutée mais inéluctable, Jean-Claude Depardon, a quitté le terrain de la vie après avoir livré un homérique match contreJean claude depardon la maladie pendant plusieurs mois. Celui que nous taquinions à appeler "Monsieur Bémol" pour ses fréquents -et salutaires- rappels à la raison lorsque l'euphorie altérait nos jugements, a tiré sa révérence ce vendredi 9 décembre. Si le club perd aujourd'hui un grand serviteur dévoué à sa cause depuis le début des années 2000, si les dirigeants perdent un grand ami qui faisait carrément partie du gymnase Richardson, si les licenciés perdent leur photographe officiel, si les joueuses perdent leur laveur de maillot et nettoyeur de résine à l'éther, c'est surtout à sa famille que nous pensons ce soir et vers ses proches vont bien sûr nos pensées. Ce super bénévole aura tout juste eu le temps de recevoir une médaille du Département et des "Lauriers" de la municipalité au cours d'une trop courte pause d'un combat désiquilibré. Attachant, et attaché au club, "JCD", comme on le surnommait aussi, aura marqué de son empreinte l'aventure humaine du handball pouzinois et son image autour des terrains restera gravée dans l'esprit de celles et ceux qui auront eu la chance de le cotoyer. Tchao Jean-Claude, où que tu sois veille bien sur tes "petites Reds que tu chérissais tant" !

 
  • 4 votes. Moyenne 4.25 sur 5.