Le PHB07 gagne à Lyon... mais perd un Ami.

portrait.jpgWeekend très mitigé au sein du PHB07 puisqu'au delà des résultats sportifs forcément importants dans la vie de tout club, c'est surtout la brutale disparition de Max Bertrand qui aura suscité l'émotion dans les rangs des dirigeants et des plus anciennes joueuses. C'est à la fin des années '90 que Max intégra l'équipe dirigeante du club, emmené au bord de l'Ouvèze par sa fille Elodie qui fit le bonheur des couleurs pouzinoises pendant plusieurs saisons. "Pilier" de l'équipe loisir et de la commission Annimation, "Max" a longtemps fait partie du paysage handballistique pouzinois et s'il en a été quelque peu éloigné, entre autre, pour raisons de santé, chaque rencontre avec ce personnage était l'occasion d'une bonne blague ou du rappel d'une histoire rocambolesque partagée au sein du club. Nombreux sont ceux qui garderont le souvenir de Max courrant comme avec "Taga" à ses côtés tenant une banderole à la gloire des Reds dans le gymnase de St Cyr sur Mer, le soir d'une mémorable victoire décisive pour l'accession en Nationale1en fin de saison 97/98, instant immortalisé par Djamel le vidéaste de l'époque. Un dernier hommage collectif sera rendu à Max ce mercredi à 10h30 en l'église de St Julien en St Alban, mais bien évidemment, après cet ultime salut on ne l'oubliera pas. A sa famille, ses proches et ses amis, Le Pouzin handball 07 adresse ses plus sincères condoléances.

Et dans ce climat passablement plombé de surcroit par une météo détestable, les Reds ont réussi à faire poindre un rayon de soleil qui aurait joliment éclairé les moustaches du "Max de l'époque" ! En ramenant un impitoyable 39/25 de Vaulx en Velin, la bande à Christan Latulippe s'est bien remise dans le sens de la marche. Une fois n'est pas coutume, en bonus du satisfecit attribué à l'équipe il convient de saluer la performance de Laura Chanal qui garda la cage pouzinoise durant 60 minutes avec brio comme en attestent les trois jets de 7m stoppés. dsc-0047.jpgPour la réserve la tâche s'avéra dès le départ du Pouzin pour Bourgoin (le leader invaincu du championnat) trop ardue puisque trois forfaits de dernière minute réduisirent le collectif de Denis Perrin à six -courageuses- joueuses de champ. Malgré une bonne résistance en première mi-temps (15-10 pour les locales) le second acte verra les Iséroises dérouler et le score final de 28/14 ne doit pas faire oublier le comportement exemplaire des 7 pouzinoises ce dimanche après-midi.Le reste des résultats et les photos du week-end en rubrique "derniers résultats".

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !